Expositions

Anne Slacik, La Bohème est au bord de la mer, peintures et livres peints

Du 10 octobre au 28 février - Prolongée jusqu'au 15 mai 2021

L’exposition présentera environ 180 livres peints, accompagnés de peintures récentes. 

Les livres peints ont été réalisés par l’artiste avec entre autres : Bernard Noël, Jean-Pierre Faye, Bernard Vargaftig, Claude Royet-Journoud, Jacques Demarcq, Jean Gabriel Cosculluela, Gaston Puel, Bernard Chambaz, Adonis et Michel Butor.

Michel Butor et Anne Slacik
Michel Butor et Anne Slacik à Bruxelles, crédit Luc Ginot

L’exposition

La peinture continue. La peinture n’en a jamais fini. Nous n’en avons jamais fini avec la peinture. Elle est. Elle s’ouvre aussi à ce qu’elle n’est pas encore. Elle s’infinit. Il s’agit pour l’artiste et le regardeur de peindre encore, de faire et défaire la peinture, nouer et dénouer la lumière et les couleurs. Une épiphanie. Ce qui reste à peindre, ce qui vient. La peinture est le lieu de nous où toute chose se dénoue (1). Chaque couleur seule va vers d’autres couleurs seules, il lui est nécessaire de tendre vers des bords, des côtoiements. La peinture est ici irréversiblement nomade, même avec ses questions, ses repentirs, elle est de fluidité.

Peindre, regarder, c’est s’infinir. Les yeux de l’artiste, ceux du regardeur se dénudent alors avec l’invisible tout autant qu’avec le visible. La lumière et les couleurs donnent ici la vibration et l’intensité d’une terre, d’un ciel, de leurs confins, il suffit d’un jardin, de fleurs, d’un arbre, d’un nuage, où s’oublier, s’abandonner avec un métier d’ignorance (2). Peindre encore, regarder encore, ne plus savoir ce qu’est la peinture : il n’est plus question de figurer, mais d’être en présence de ce qui est et de ce qui n’est pas, avec l’entier oubli d’aller (3). La lumière et les couleurs y sont des états d’yeux (4). La lumière et les couleurs tremblent, bougent, coulent, s’écoulent, la peinture est ardeur et recommencement.

– Quand je travaille, tout ce que j’ai fait revient, passe dans ma main. Au lieu d’être derrière, c’est toujours devant moi.
– Mais c’est l’inconnu qui doit surgir. Lui seul (5).
Peindre encore, regarder encore, dans une épiphanie, il suffit peut-être de voir et d’outrevoir dans le mouvement même de la peinture.

1. Louis Aragon
2. Claude Royet-Journoud
3. Stéphane Mallarmé
4. Edgar Degas
5. Bram Van Velde

Par Jean-Gabriel Cosculluela, 2020

La Bohême est au bord de la mer est un poème d’Ingeborg Bachmann.

« Si les maisons par ici sont vertes, je peux encore y entrer….
Si la Bohême est au bord de la mer, de nouveau je crois aux mers. »

Anne SLACIK : L'Air comme au bord 2019
L'air comme au bord 1, 2019, huile et pigments sur toile, 175 x 175 cm
Anne SLACIK : Les Indes galantes
Les indes galantes 4, 2018, huile et pigments sur toile, 200 x 160 cm
Anne SLACIK : A Marcelle L.1 pigments , huile sur papier velin d'arches, diptyque
A Marcelle L 3, diptyque, huile et pigments sur papier Vélin d'Arches, 40 x 62 cm

Anne Slacik, éléments biographiques

Anne Slacik est née en 1959 à Narbonne. Elle vit et travaille à Saint-Denis et dans le Gard. Prix de peinture de la Fondation Fénéon en 1991.
Depuis 1981, de nombreuses expositions personnelles ont été consacrées à son travail, notamment au Centre d’Art de Gennevilliers, au Théâtre de St Quentin en Yvelines, à la Bibliothèque du Carré d’Art de Nîmes, au Musée PAB d’Alès, à la Bibliothèque Municipale de Strasbourg, au Musée de Gap, au Musée Stéphane Mallarmé à Vulaines sur Seine et au Musée de Melun en région parisienne.
En 2012 le Musée d’Art et d’Histoire de Saint Denis associé au musée du Cayla dans le Tarn a consacré une grande exposition à son travail avec l’édition d’une monographie, accompagnée de textes de Bernard Noël chez IAC-Ceysson.
En 2013 expositions personnelles au musée Ingres à Montauban, au musée Rimbaud à Charleville Mézières et au musée de l’Ardenne, ainsi qu’à la galerie Julio Gonzalez à Arcueil.
En 2014 la bibliothèque Forney, bibliothèque historique de la ville de Paris a présenté ses livres peints et un ensemble de toiles et en 2015 sept lieux d’expositions dans les Yvelines dont le musée national de Port Royal des Champs se sont réunis pour présenter différents aspects de son travail. A cette occasion une nouvelle monographie a été éditée chez IAC-Ceysson.
En 2016 et 2017 son travail a été exposé à la Maison de Victor Hugo à Paris dans le cadre de l’exposition « La Pente de la rêverie » et a fait l’objet d’une exposition personnelle au musée de Périgueux.
En 2018 le musée Paul Valéry de Sète a organisé une exposition de son travail, Petits Poèmes Abstraits, grandes peintures et livres peints.
En 2019 exposition de grandes peintures « L’eau et les rêves » au Centre d’art contemporain de Bédarieux et la bibliothèque du Carré d’Art de Nîmes exposera l’installation « Excepté peut-être une constellation », à l’occasion de l’acquisition de la collection des 130 livres manuscrits-peints. 
En 2020, Artenostrum galerie a présenté ses toiles du 21 juin au 13 septembre.

Site d’Anne Slacik

Petit atelier portatif, Michel Butor et Anne Slacik
Ligne de mire, 2001, Michel Butor et Anne Slacik, manuscrit peint
Lépidoptères, Michel Butor, précédé de Les Papillons de Gérard de Nerval, 2015

Vous pourriez aussi être interessé par

Rencontre avec Anne Slacik et Jean Gabriel Cosculluela
durée : 2 heures samedi 10 octobre 14H00

Dans le cadre de l’exposition consacrée à Anne Slacik, cette dernière rencontrera le public en compagnie de Jean-Gabriel Cosculluela, conservateur en chef de bibliothèque, poète, commissaire d’exposition.

Découvrir
Le Manoir des livres à Lucinges - 2019

Informations pratiques