Catégorie: Ateliers

Atelier Cyanotype avec Chloé Dragna

Dimanche 5 septembre 2021 - 14h → 16h

Venez découvrir la pratique du Cyanotype !

Procédé ancien dit « alternatif », basé sur les sels de fer et le principe de solarisation le Cyanotype est  caractérisé par un bleu de Prusse intense, le Cyanotype était utilisé à la fin du XIXème et au début du XXème siècle pour la fabrication des herbiers.

Une première partie introductive aura une fonction d’apport théorique : Qu’est-ce qu’un herbier ? Quelle fonction scientifique et artistique ? Qui était Anna Atkins ? Qu’est-ce qu’un Cyanotype et comment se fabrique-t-il ? Quel contexte, entre les avancées dans la découverte de la photographie et les avancées scientifiques ? Et aujourd’hui, que signifie revenir à un procédé dit « alternatif » ou « lent » ? Ces questions reviendront et seront développées tout au long de la partie pratique de l’atelier, en aller-retour permanent avec les questions des participants. 

La deuxième partie quant à elle consistera à faire l’apprentissage du procédé Cyanotype. Expérimentation de la composition végétale et recherches esthétiques. Découverte des produits chimiques et du principe de chambre noire. Expérimentation de l’exposition et analyse du processus de la solarisation. Pratique du développement. 

Cet atelier se déroule en présentiel au Manoir des livres.

Atelier gratuit – tout public – venez en famille ! 

(Report au dimanche 3 octobre en cas de mauvais temps).

Atelier Cyanotype © Chloé Dragna

Qu’est ce que le Cyanotype ?

Le Cyanotype est l’ancêtre de la photographie argentique. Argentique, vient du mot « argent ». Pourquoi ? Car on utilisait des sels d’argent pour développer les négatifs et en faire des tirages. Si on revient au mot Cyanotype, on trouve le « cyan » qui veut dire bleu. En réalité le Cyanotype est plus un bleu de Prusse qu’un cyan. Et  « type » signifie impression. Donc il s’agit littéralement d’imprimer du bleu.

Le Cyanotype est un procédé – dit monochrome non-argentique – de tirage positif aux sels de fer suivants : le citrate de fer ammoniacal (solution A) et le ferricyanure de potassium (solution B). Le mélange de ces deux solutions créé un sel ferrique photosensible. Photosensible signifie qu’il va réagir à la lumière. C’est pour cela qu’on le prépare dans une chambre noire et qu’on procédera à une solarisation. Ce mélange donc, est appliqué sur une feuille de papier dans le noir. Et cette feuille de papier sera exposée par contact, sous une plaque de verre, aux rayons ultraviolets du soleil. Ce sel se transforme en sel ferreux insoluble à l’eau qui permet sa bonne conservation.

Le Cyanotype est inventé en 1842 par l’astronome Sir John Herschel. Ce scientifique avait découvert en 1919 que les sulfates appliqués à des sels d’argent permettaient de stabiliser et fixer durablement une photographie. Le Cyanotype s’inscrit dans la continuité de cette découverte. Peu couteux et facile à mettre en œuvre, le procédé fut utilisé très largement vers les années 1880 pour le tirage des photographies et surtout les plans des architectes (jusque dans les années 1940 !).

Les ateliers sont animés par des professionnels du livre d’artiste ou des artistes intervenant dans le domaine de l'écriture et de l'édition. Une manière de découvrir le livre d’artiste par ceux qui le font vivre.

© Chloé Dragna
L'Archipel Michel Butor à Lucinges

Informations pratiques